Language choice

Blog de Katherine Pancol

BlaBlaBlog

C'est si bon...

Youpii ! Vous aimez le film et mes Crocodiles sur grand écran.
Youpii ! Vous organisez des charters de copines pour aller le voir ce week-end. Youpii !
Mes Muchachas dansent entre vos mains.
Tome 1, tome 2, couverture orange, couverture bleue.
Et vous venez nombreux, nombreuses (mais surtout nombreuses, hi ! hi !) à Angoulême, Limoges, Bordeaux, partout où je me promène, vous rencontre, et c'est si bon. Et demain Reims, et bientôt Besançon, Lyon, Rennes, Nantes et tutti quanti.
La liste est longue de ces réjouissances, ces moments où on se parle, on se sourit, on verse dans le cœur de l'autre.

Lire la suite...

Aujourd'hui... C'est la sortie de Muchachas tome 2 !

Aujourd’hui, c’est mercredi et... C’est la sortie de Muchachas, tome 2. Dans ce tome, vous allez retrouver Hortense, Gary, Philippe, Joséphine, Shirley, Elena, Calypso... Et tous les autres. Léonie et Stella ne reviendront que dans le tome 3.

Et alors tous les fils de toutes les histoires seront dénoués et tous les personnages seront là. Mais pour le tome 3, il faudra encore attendre le 2 juin. S’il vous plaît, ne me détestez pas !

Et puis aujourd’hui aussi, c’est la sortie du film, “Les yeux jaunes des crocodiles”. Je l’ai déjà vu deux fois et je suis toujours aussi émue à la fin...

Et un dernier extrait lu pour vous mettre en appétit :

Un tourbillon!

Oh la la ! 
Je n’ai plus une minute à moi.
Je cours, je vole, je repars et je cours encore !
Ma vie, autrefois si paisible, rythmée par les heures d’écriture et de lecture, les promenades, le temps lent, lent, lent, est devenue un tourbillon.
Je guette sur mon agenda noirci au crayon les blancs entre deux rendez-vous, deux interviews.
Parfois j’arrête tout et je respire, respire.
Et puis je repars.
Il y a la sortie de Muchachas en France, mais il y a aussi la trilogie qui galope dans beaucoup de pays.
Il faut répondre à des journalistes de tous les horizons.
Veiller sur “The yellow eyes of crocodiles” et sur toutes les autres traductions. 
Alors je vis au jour le jour et je fais de mon mieux, mieux, mieux !
Je me dis qu’un jour prochain, tout redeviendra calme, et j’aspire à ces jours-là.